FADA 2019

Tant qu’on ira vers l’Est (66')

Film ivre, barré, anar, hirsute… qui avance sur un chemin chaotique. Puisqu’il n’était plus question de faire marche arrière, ils avaient décidé d’avancer. Un film de skate, de cabanes, de potagers, qui passe d’édens en enfers, d’ouest en est, à regarder comment on peut vivre autrement.
"On n'va pas se faire chier à aller travailler alors qu’on a des envies de changer le système !" Tant qu’on ira vers l’Est c’est Mai 68 cinquante ans après avec ses Cours, camarade, le vieux monde est derrière toi et ses Je ne veux pas perdre ma vie à la gagner.
Un film revigorant, inspirant, peuplé de beaux portraits d'humains, à écouter au casque car il bénéficie d’un relief sonore accidenté, associant un montage son tranchant et la BO planante de Mama Stone & the Swang Gang.


Un documentaire de Mehdi Rondeleux , en présence de Tao Astier.